(source : eMarketer.com - par Danielle Drolet ) - traduction libre

Trop trop c'est trop

Le marketing par courriel, un pilier pour attirer l'attention des clients, seulement cela fonctionne quand il n'y a pas d’abus. Les recherches montrent que les internautes sont les plus susceptibles de se désabonner des listes de courriels, lorsqu’ils reçoivent trop de courriels en général.

 

Quand MarketingSherpa a demandé aux internautes adultes américains pourquoi ils se désabonnent des listes d’envoi de courriels, 25% ont mentionné qu'ils l'ont fait parce qu'ils reçoivent trop de courriels. C'est la raison la plus courante parmi les répondants du sondage d'octobre 2016.

Les utilisateurs étaient également susceptibles de se désabonner si une entreprise en particulier envoyait trop de courriels.  Pour 20 % des internautes recevoir trop d’infolettres incite au désabonnement.

Pour les spécialistes du marketing qui se demandent « trop souvent » c’est combien ? Un sondage d'août 2016 de Mapp Digital a révélé que pour 40% des internautes américains recevoir des courriels marketing une fois par semaine était préférable. Cela représentait plus du double du nombre de répondants qui estimaient que recevoir des courriels mensuels était un bon choix.

Le contenu des courriels est également un facteur dans la décision de désabonnement. Environ 20% ont déclaré à MarketingSherpa qu'ils se désabonnent si un courriel était sans rapport avec eux, s’il pousse constamment un message de vente ou si le contenu de l’infolettre est ennuyeux ou répétitif.

Quand il s'agit de la façon dont les consommateurs évaluent l’utilité des courriels de marketing, il y a place à amélioration, selon la recherche de Fluent LLC en octobre 2016. Seulement 15% des utilisateurs de courriels ont déclaré trouver les courriels « souvent » ou « toujours » utiles, alors que 29% disaient qu'ils étaient parfois utiles. Et plus de la moitié (57%) ont déclaré qu'ils étaient « rarement » ou « jamais » utiles.

Lorsque les destinataires se désabonnent, il est temps de nettoyer sa liste pour en augmenter la qualité, a conseillé Jillian Ryan, analyste de eMarketer. « La fatigue des listes de courriels se produit lorsque les consommateurs se désabonnent aux envois parce qu'ils se sentent dépassés par les courriels marketing », a-t-elle déclaré. « Cela affecte la performance et la productivité au fil du temps, car elle diminue la taille de l'auditoire et entraîne un engagement moindre. Le maintien d'un haut niveau de qualité de la liste et la qualité de l'abonné, ainsi que l'inclusion d'une messagerie personnalisée et pertinente, peuvent combattre certaines de ces préoccupations.