(source : eMarketer.com) - traduction libre

Les courriels sont le plus souvent ouverts avec des mobiles

Les téléphones intelligents représentent plus de 40% des ouvertures de courriels.

Au Royaume-Uni, le taux d'ouverture des courriels sur mobiles reste impressionnant. Selon les recherches de Movable Ink, qui surveillait l'activité sur sa plateforme, au 1er trimestre 2015, 71% des courriels ont été ouverts sur le mobile. Les téléphones intelligents à eux seuls ont  représentés 42%.

Les appareils Apple ont dominé les deux catégories mobiles, avec des iPhones qui représentent plus d'un tiers de tous les courriels ouverts et iPads près de 30%. Pendant ce temps, la part globale d’Android a été en dessous de 9%.

Cependant, ce ne sont pas les téléphones intelligents qui performent le plus lorsqu’est venu le temps pour convertir. Ici, les ordinateurs de bureau ont maintenu leur avance, avec près de 40% de toutes les conversions en marketing par courriel obtenu au 1er trimestre 2015. Les tablettes étaient proches à 37%. Les téléphones intelligents sont derrière de 12 points de pourcentages comparativement à leurs homologues mobiles à grand écran.

En novembre 2014 sondé par Aimia, 56% des internautes britanniques ont indentifié le courriel comme le canal de marketing qu’ils étaient les plus susceptibles de remarquer. Ce fut la réponse n°1 et de loin. Toutefois, si les spécialistes marketing veulent que les lecteurs aillent au-delà de l'ouverture, il est préférable qu'ils mettent leur message au premier plan et centré. Selon Movable Ink, à l'exception de la Kindle Fire, la majorité des courriels marketing ont été lus pendant 15 secondes ou moins sur chaque appareil. Les utilisateurs d'Android ont été plus patients que ceux  qui sont sur Windows Phone, iOS et même bureau.

En outre, les spécialistes marketing doivent faire attention lorsqu’il s’agit de la fréquence des envois par courriel. Parmi les utilisateurs d'Internet interrogés par Aimia, 57% ont mentionné qu'ils évitaient des entreprises et des marques parce que leurs messages étaient ennuyeux, et 50% car ils ont été submergés par les communications reçues.